Lien vers l’article

 

Michel Rocard, en 1968, après des études à Sciences Po, entre à l’ENA, dont il sort dans l’inspection des finances. Il occupe plusieurs postes de ministre, dont ministre du plan, de l’agriculture et enfin premier ministre de François Mitterrand de 1988 à 1991.

 

La France « pèse » plus dans le monde que son importance réelle, économique et démographique. Le monde attend beaucoup d’elle, et notamment de la stabilité qu’il devrait y avoir après l’élection présidentielle.

 

C’est ainsi que Michel Rocard parle de la France, il y a maintenant une décennie. Il décrit dans cet article les pistes de réflexions que le futur président de l’époque devrait aborder. Certaines ont changé de nom mais reste d’actualité…

Bonne lecture !