Personne ne conteste la compétence des généraux et leur attachement à la défense de la patrie, mais il ne viendrait à l’idée de personne de leur donner le pouvoir de déclarer la guerre : ils sont là pour la préparer, pour éclairer le pouvoir sur les possibilités de la gagner et pour la gagner si elle est déclarée, mais en aucun cas pour la déclarer eux-mêmes.

Lien vers l’article.

Tout acteur du service public doit se poser des questions, sur les missions et devoirs de l’organisme dont il fait partie. C’est en tous cas le parti pris de Jacques Maire, ancien Président du conseil scientifique du Conseil français de l’Energie.
Réagissez sur Twitter @ACADIfr et #servicepublic.

Bonne lecture !